Autrefois largement cultivé en France, le crocus Sativus est la fleur qui produit le safran.

Depuis une dizaine d'années, une relance de cette culture est pratiquée dans tout le pays, remontant jusqu'en Lorraine ou  quelques producteurs passionnés ont tenté l'expérience.

Plantation de 36000 bulbes en juillet 2010Une plante à la fois robuste et délicate

Il s'agit d'une plante à bulbe, à reproduction végétative et à floraison inversée.

Sa plantation a lieu en juillet/août durant la phase de dormance du bulbe.

Les sols doivent être légers et drainants : les sols argilo-calcaire lorrains se prêtent bien à cette culture, notamment dans le vignoble du Toulois.

Une bonne exposition et une parcelle légèrement en pente sont également des critères à prendre en compte pour l'implantation d'une safranière.

Côté climat, le crocus Sativus à des besoins en eau en fin d'été, afin de lever la dormance du bulbe et démarrer la floraison et dans l'hiver après  la période de reproduction afin de faire grossir les bulbilles.

Le crocus Sativus supporte les hivers froids mais les gelées fortes et prolongées de l'hiver 2012, ont causés des dégâts et nuits à la récolte de l'automne.

Récolte de 10000 fleurs en une journéee

 

Photo0141

Une floraison magique

Elle a lieu une fois par an et est totalement imprévisible. Là encore, c'est le climat qui va déterminer si la floraison sera précoce, fin septembre, ou tardive, elle peut commencer fin octobre et durer jusqu'en décembre.

La récolte se fait tous les matins, afin de préserver la fleur délicate et de procéder ensuite à la transformation du safran.

Elle démarre doucement par quelques dizaines de fleurs puis des centaines, jusqu'à atteindre un ou plusieurs pics de floraison, ou des milliers de fleurs seront à cueillir dans la matinée.

 Pur safran en stigmateUne épice d'exception

C'est à partir du pistil de la fleur, composé des 3 stigmates que l'on va obtenir l'épice safran.

L'opération qui consiste à séparer les pistils, l'émondage, est longue et minutieuse. Il faut 150 à 200 fleurs pour obtenir un gramme de safran.

La dernière étape, et la plus importante pour obtenir un safran de grande qualité est le séchage des pistils.

Ayant perdu 80 % minimum d'humidité et après une maturation de 1 à 3 mois, le safran aura développé les propriétés qui en font une épice appréciée et recherchée depuis plus de 3000 ans.

C'est selon 3 critères que l'on estime un bon safran : sa puissance aromatique, sa saveur et son pouvoir colorant. Ses propriétés médicinales sont également très prisées.

 

Rédaction : Lucile Carrey

Crédit photo : Lucile Carrey

 

Renseignements

Baba de safran

4 bis rue de Bouxières

54690 LAY SAINT CHRISTOPHE

06 66 25 82 50

Lucilecarrey@hotmail.com